MARIE-ODILE KREBS RÉCOMPENSÉE PAR LA FONDATION POUR LA RECHERCHE MÉDICALE

 

Marie-Odile Krebs récompensée par la Fondation pour la Recherche Médicale
Évènements 26/11/2018

La Fondation pour la Recherche Médicale a décerné le Prix scientifique Camille Woringer 2018 (provenant d'un legs de Camille Woringer) à Marie-Odile Krebs, pour ses travaux sur le développement de la schizophrénie. Celle-ci a décidé de reverser une partie de ce prix à la Fondation Pierre Deniker, qui agit à ses côtés pour la destigmatisation des personnes atteintes de schizophrénie.

En parallèle de son rôle de chef du Service hospitalo-universitaire Secteur 14 de l'hôpital Sainte-Anne*, Marie-Odile Krebs dirige l’équipe « Physiopathologie des maladies psychiatriques » au Centre de psychiatrie et neurosciences, où ses activités de recherche sont principalement tournées sur la compréhension des processus impliqués dans l’apparition et la progression des troubles psychotiques, et en particulier la schizophrénie.


 Le Pr Krebs a montré avec son équipe l’existence d’une forme « développementale » de schizophrénie, marquée par des anomalies neurologiques subtiles (troubles de l’équilibre, de la coordination motrice, etc.) associées à des modifications de la morphologie du cerveau acquises très tôt au cours du développement cérébral.

En parallèle, l’équipe a identifié des mutations génétiques communes à la schizophrénie et à l’autisme ainsi que des altérations des interactions sociales, renforçant l’hypothèse d’un continuum entre ces pathologies.

Récemment, les chercheurs ont montré que la transition vers un état psychotique s’accompagnait de modifications épigénétiques (qui modulent le fonctionnement des gènes sans toucher à leur séquence) qui altèrent la réponse inflammatoire ou la réponse au stress oxydatif. Ces modifications peuvent également altérer la neuroplasticité, le processus qui module les connexions entre les neurones lors du développement ou à la période critique de l’adolescence.
Ces avancées permettent aujourd’hui d’envisager des stratégies précoces personnalisées pour tenter de prévenir l’apparition de la psychose.

 

*Le Service a pour mission d'offrir des soins psychiatriques de proximité pour une population de 90 000 habitants et des soins spécialisés dans les domaines de l'intervention précoce chez les jeunes adultes, de la remédiation cognitive et des maladies psychiatriques rares et résistantes.

 

» Tous les événements

 

Formations
Documentations
Participez
Espace membre
NEWSLETTER